Sultani Makutano présente deux projets à la première dame de la République Denise Nyakeru

L’épouse du président de la République, Denise Nyakeru, a participé, le samedi 13 avril à Sultani Hôtel à Kinshasa, au déjeuner d’affaires organisé par le réseau d’affaires « Sultani Makutano ».

Ce déjeuner d’affaires était avant tout un moment de prise de contact entre les femmes du réseau Makutano et la première dame de la République mais aussi une opportunité de permettre à ces femmes leaders de se connaitre davantage et d’envisager des opportunités de collaboration. Et donc, ce déjeuner a permis également le réseautage et le Networking entre ces dames qui font la société congolaise et qui l’impactent, chacune dans son rayon d’activité.

Avant tout, la Fondatrice du réseau Makutano et Co-Représentante de « Women in Business » en Afrique Centrale, Nicole Sulu, a saisi cette opportunité pour présenter le réseau à la première citoyenne de la RDC. « Les femmes que j’ai l’honneur de réunir autour de vous aujourd’hui sont toutes des modèles de réussite, de courage et d’espoir. C’est aussi des militantes acharnées pour l’émancipation de la femme congolaise. Ce sont également des amies qui ont démontré qu’ensemble, entre femmes, nous pouvons faire des choses », a renchérit Nicole Sulu, dans son mot de circonstance, s’adressant à Denise Nyakeru.

Liant l’utile à l’agréable, la fondatrice de Sultani Makutano a présenté deux projets sur lesquels le réseau travaille. Le premier consiste à booster le nombre des femmes congolaises dans les filières scientifiques. La RDC ne compte à ce jour que 64 femmes docteurs en sciences. Ce projet consiste à offrir 200 bourses d’études, en cinq ans, aux étudiantes en sciences et les accompagner pendant cette période.

« Je reste convaincue que promouvoir l’entreprenariat féminin passe par l’éducation, par la réussite de ces femmes dans les filières scientifiques. Si nous parvenons à offrir 200 bourses d’études sur 5 ans à autant d’étudiantes brillantes en sciences, dans tous les pays, et les accompagner pendant 5 ans, nous aurons multiplié ensemble le nombre de docteurs femmes par quatre. Ça serait une vraie victoire sur le passé et un immense élan pour le futur », a dit Nicole Sulu.

Quant au deuxième projet, il consiste à la création d’un incubateur tournant devant sortir de l’informel 5000 femmes entrepreneures dans les 5 prochaines années. Ce, à travers tout le pays. « Nous le savons tous que rester dans l’informel c’est freiner le développement de son entreprise, se voir refuser les crédits, pas de protection sociale à la pension. Ce sont les femmes qui sont les plus touchées par ce fléau, l’informel. Les femmes peuvent être actrices du développement dans ce pays », a-t-elle plaidé devant l’épouse du chef de l’Etat.

En réaction à cette sollicitation, la première dame de la République s’est dite disposée à accompagner le réseau dans ses projets. « Sachez que je serai toujours là pour vous accompagner. Je suis très honorée de partager votre expérience. Je suis tout simplement épatée. Je compte sur vous. Ensemble, on peut faire beaucoup de choses. J’estime qu’on a un grand pays. Il y a beaucoup de choses à faire. Nous avons beaucoup de richesses. C’est vraiment un pays béni. Nous les femmes, nous ne pouvons pas rester sans rien faire. Nous savons ce que nous sommes capables de faire. Et, ensemble on peut faire des grandes choses. Je pense que chacune de vous, pour qu’on aille de l’avant, il faut qu’on se tienne la main », a déclaré Denise Nyakeru, après avoir suivi la présentation, une par une, des femmes invitées à ce déjeuner d’affaires.

Parmi la cinquantaine de femmes présentes à cette manifestation, il y avait des DG, des entrepreneurs, des médecins, des avocates, des économistes et des scientifiques.

Quelques entreprises se sont engagées, séance tenante, à accompagner ces projets dont la SODEICO, la Rwabank et la BCDC.

La patronne de BGFI Bank RDC s’est engagée, au nom de cette institution financière, de financer deux bourses d’études au bénéfice des jeunes congolaises. « Aujourd’hui, on n’a pas seulement fait de connaissance mais on a aussi pris des décisions de s’engager ensemble sur quelques projets dont notamment celui des bourses offertes à des jeunes filles qui vont faire des filières scientifiques. Je pense que tous les talents doivent avoir leur place et leur chance de succès. Nous sommes ravi d’avoir annoncé aujourd’hui le financement d’un ou de deux bourses d’études à travers la BGFI Bank RDC, la Fondation BGFI ainsi que l’école de business BGFI pour supporter les jeunes femmes congolaises qui vont se lancer dans le domaine de la science », a dit Marlène Ngoyi, Administrateur Directeur général de la BGFI Bank RDC.

« C’était un bon moment d’échange et de partage et surtout entre femmes qui sont toutes à des postes de responsabilités dans les entreprises. Il n’y en a pas beaucoup. Et je pense que c’est bien qu’on se connaisse toutes et qu’on puisse partager notre expérience et surtout la mettre à la disposition de la première dame. C’est quelque chose qu’on a prévu de faire et on pense l’accompagner tout au long de son mandat », a confié Mireille Kabamba, DG de Canal Plus RDC, présente aussi à ce déjeuner d’affaires.

A la fin de la manifestation, quelques présents, des objets d’art fabriqués par des femmes, ont été offerts à l’hôte de marque.